Fontaines d’extérieur en céramique

Les hivers se faisant longs et rudes, les os frileux, retour aux premières amours de la sculpture, bien au chaud à l’atelier.
Durant les frimas, l’argile se met au service d’une sculpture acquise jadis aux beaux arts. L’animalier prend le dessus avec le sourire et le céramiste se fait alchimiste pour jouer avec le feu et la couleur. Le fontainier saura y faire au printemps pour faire chanter sa ménagerie. C’est aussi en hiver que prennent forme les petites études de Vénus de terre qui serviront de modèle aux futurs attributs de totems en pierre.